Collectivité de St Barthélemy

De Christophe Colomb à nos jours

Saint Barthélemy, découverte par Christophe Colomb :
Saint Barthélemy a été découverte en 1493 par Christophe Colomb qui lui donna le prénom de son frère.
Achetée par la France en 1674 à l'Ordre de Malte qui en était le propriétaire depuis 1651, Saint Barthélemy qui ne produisait aucune richesse, fut rapidement considérée comme inutile.

ZoomLes trajets suivis par les caravelles de Colomb au cours de ses 4 voyages

Saint Barthélemy, terre suédoise :
Par le traité du 1er juin 1784 avec le roi de Suède, l'île Saint Barthélemy a été échangée contre un droit d'accès pour les navires français au port et entrepôts de Göteborg.

Saint Barthélemy, rétrocédée à la France :
Un siècle plus tard, par un traité en date du 10 août 1877, Saint Barthélemy est rétrocédée à la France et rattachée à la Guadeloupe. Ce traité garantit le maintien du statut de port franc et est approuvée par la population de Saint Barthélemy consultée par référendum.

De la rétrocession de l'île à une époque très récente, l'administration française et les services publics ont été quasi-absents de Saint-Barthélemy, laissant ses habitants s'administrer eux-mêmes (voir le rapport parlementaire de M. François SENERS, Sénateur, décembre 1999).

L'absence de ressources naturelles condamne d'avance toute industrie mais ne désarmera pas la population qui saura au fil du temps aller chercher refuge ou travail ailleurs (à Saint-Thomas notamment, nouvelle plaque commerciale de la région caribéenne). Sa population est reconnue pour être de grande moralité, spirituelle et travailleuse. L'île exporte du poisson, du sel et des travaux de paille.

Saint-Barthélemy aujourd'hui :
Le développement touristique de l'île est très récent et a mis fin à la pauvreté qui régnait. Il est un principal moteur de l'île.

Depuis le 15 juillet 2007, la commune de Saint-Barthélemy est devenue une Collectivité d'Outre-Mer. L'île poursuit dans sa simplicité habituelle à l'écoute de sa ténacité, sa bataille engagée pour une valorisation de son patrimoine, le respect de sa qualité de vie exceptionnelle, qui fait la fierté de ses habitants et la joie de ses visiteurs.