Collectivité de St Barthélemy

L'histoire du Wall House

Suite aux journées du Patrimoine 2009, voici réunies les informations à jour des dernières recherches historiques, concernant le bâtiment du Wall House. Cet imposant bâtiment date de l’époque suédoise de l’île (1784-1878). Depuis la fin de sa rénovation en 1995, il abrite le musée et la bibliothèque territoriale.

ZoomSource : Arlette Magras - Patrigeon

Le bâtiment du Wall House

Que sait-on de ce bâtiment?

Ce magnifique bâtiment, aujourd'hui ouvert au public, est unique en son genre dans l'île, par son emplacement et par son échelle architecturale.
- Par son emplacement, en premier plan à l'entrée du Port de Gustavia, en situation stratégique.
- Par son échelle architecturale, presque monumentale par rapport à la majorité des constructions de l'île, et unique également par ses proportions et la qualité du travail de maçonnerie dont il a bénéficié lors de sa construction il y a plus de 200 ans. Le choix, la variété, la qualité des pierres utilisées, de leur beauté à leur taille, sont uniques.
Son emprise au sol reprend parfaitement la forme "en pointe" de la parcelle d'origine, sans que cela ne trouble le rythme ni la modénature des ouvertures des deux façades principales, au Nord-Est et au Sud-Est.

Et de sa reconstruction?

Le projet de sa rénovation s'est étalé sur une quinzaine d'années. En 1978, le Maire de Saint-Barthélemy, Charles Querrard, a fait appel à l'Architecte Pierre Monsaigeon et à l'Ingénieur Dominique Cellérier pour étudier la possibilité de remise en état de ce bâtiment privé de toiture et dont ne restaient pratiquement plus que les murs depuis une siècle. Le programme prévoyait d'en faire un édifice public à vocation culturelle, notamment de Musée et de Bibliothèque.
Ce n'est qu’au début des années 1990, sous la mandature de M. Daniel Blanchard, que les travaux ont débuté, les fonds étant disponibles.
Les difficultés techniques venaient du fait que ce bâtiment, réduits à quatre murs en ruine, n'était plus structurellement capable de supporter le poids d'un plancher intermédiaire ni d'une charpente et d'une couverture, et devait être mis aux normes parasismiques en vigueur.
La solution fut de couler, invisibles dans l'épaisseur de murs existants, des poteaux et des chaînages en béton armé afin de créer un "squelette" porteur rigide et indéformables.
Les travaux furent conduits en 1994-1995 par le BET Xavier David, puis les aménagements intérieurs par l'Architecte Claude Pitoors.

Quel est son histoire?

En 1791, on trouve une maison plus petite à l’emplacement du Wall House sur le plan de la ville de Gustavia dressé par Samuel Fahlberg. Entre 1791 et 1796, un nouveau bâtiment sera construit. En effet, un bâtiment de taille équivalente à celle du bâtiment actuel est représenté sur le plan de 1796. Par contre, ce bâtiment possède quatre angles droits ; et ce n’est que sur le plan cadastral de 1801 que, pour la première fois, le bâtiment apparaît avec l’angle aigu que nous lui connaissons.
Première problématique : quel est ce bâtiment avec quatre angles droits ? Est-ce bien le Wall House, auquel cas il s’agirait d’une simple erreur de tracé de Fahlberg ? Ou bien, serait-ce un autre bâtiment de taille équivalente, et que le Wall House aurait remplacé entre 1799 et 1801 ? Nous aurions ainsi deux dates possibles quant à la construction du Wall House, soit entre 1791 et 1796, soit entre 1799 et 1801. L’apparition d’une citerne et d’une "dépendance" (cuisine ?) sur la carte de 1796 confirmée sur la carte de 1801, les dimensions des bâtiments représentés ainsi que les dates quelque peu rapprochées, feraient néanmoins pencher vers une erreur d’appréciation de Fahlberg.
Deuxième problématique : quels en ont été les différents propriétaires ? En 1786, William Bowrin achète la parcelle à M. Aaron Åhman; en 1820, ce sont MM. Herman D. Gossling & G. L. Holm qui la vendront à John H. Steinmetz. Ce lot n°451 du cadastre suédois a ainsi changé de mains, et peut-être plusieurs fois entre 1786 et 1820, mais sans que les archives n’aient pour l’heure permis d’en savoir plus. En 1822 et 1823, le lot est échangé à deux reprises entre John H. Steinmetz et sa compagne, Jane R. Bernier; l’année suivante il est finalement hypothéqué au profit de Mme Bernier. Le 15 Avril 1875, le lot est alors racheté aux enchères par M. John Godden, l’île retournant à la France trois années plus tard.
 
Quant à sa dénomination, si on en a fait un mystère, il semble néanmoins inconcevable de considérer que le bâtiment tienne son nom du dénommé Job Wall, américain arrivé sur l’île dans les premières années suédoises, mais qui n’en aura jamais été le propriétaire : le bâtiment étant tombé en ruine vers la fin du XIXème siècle, son appellation tient plus sûrement à l’effet que donnaient alors ces quatre murs qui ont seuls traversés le XXème siècle jusqu’à sa réhabilitation.  

Zoom

Le Wall House, hôtel particulier de la famille Steinmetz

Cette bâtisse, l’une des plus remarquables de Gustavia, a vu grandir entre ses murs un écrivain pour le moins étonnant, et qui plus est... totalement inconnu au bataillon! jusqu’à aujourd’hui.
En téléchargeant parmi ceux de ces textes disponibles en ligne; on fait le tour de tout ce qui sort pour des requêtes autour d’Andrew Steinmetz... on pioche par ci par là et on recolle les morceaux. De la bibliographie on arrive à la biographie. Dans les préfaces de ses publications de 1842, 1846 et 1847, Andrew Steinmetz nous renseigne sur son enfance vécue à Saint-Barthélemy…
Pour lire la suite de cet article et en savoir plus sur Andrew Steinmetz, cliquez ici! http://www.potomitan.info/senbart/steinmetz.php
Une partie des livres écrits par Andrew Steinmetz est en voie d’acquisition par la bibliothèque, vous pourrez bientôt les consulter sur place ! Ses livres non-réédités ont été numérisés pour la plupart… Vous pouvez les consulter sur le net. Les deux pages suivantes les recensent.
http://books.google.fr/books?q=+inauthor:%22Andrew+Steinmetz%22&source=gbs_metadata_r&cad=4
et
http://www.archive.org/search.php?query=creator%3A%22Steinmetz%2C%20Andrew%2C%201816-1877%22

Liens et ressources

* lecture : 2001. [En] TINGBRAND, Per. Who was who in St Bartholomew during the Swedish epoch? [Qui était qui à St-Barthélemy à l'époque suédoise ?], Stockholm, Swedish St. Barthélemy Society.
* Pour une "histoire générale" de Saint-Barthélemy : http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/st-barth.htm
* Comité de Liaison et d'Application des Sources Historiques.
 

Auteurs : Pierre Monsaingeon (architecte), Arlette Magras-Patrigeon, Comité de Liaison et d’Application des Sources Historiques, et Monica Jakots.